banniere
Accueil                  Qui sommes-nous ?                 Charte Qualité                     Contactez-nous

 

Accueil
Qui sommes-nous ?
Charte Qualité
Contactez-nous

 
Anatomie
Tendinite

Capsulite Rétractile


Épicondylite


Entorse du genou
Quoi faire devant une entorse ?
Rupture du LCA

LCA opéré

Syndrome Rotulien
Gonarthrose

Cheville
Entorse de cheville

Prévention des entorses
Tendinite d'Achille

Rupture du Tendon d'Achille

Dos
Douleur de dos

Lombalgie Prévention 
Lombalgie Exercices

Dos & Grossesse
Hernie discale opérée

Muscles
Accident Musculaire

Traitement des Accidents Musculaires

Tennis-Leg

Divers

Conseils au Sportif

Accidents Sportifs

Gym & croissance

Appareillage

Ondes de choc

 


Accueil >  Coude > Épicondylite

Épicondylite  : Fiche d'informations

            L'épicondylite ou tennis-elbow correspond à une inflammation de l'attache sur l'os du tendon commun des 4 muscles épicondyliens. Ces muscles interviennent dans toutes les activités nécessitant une préhension d'un objet (tenir une casserole, une bouteille, une raquette,..) et d'autant qu'on y ajoute un mouvement du poignet (taper avec un marteau,...). une lésion de ce tendon peut donc survenir dans n'importe quelle activité sportive (tennis,...), de bricolage ou diverse (tricotage) et ce d'autant que l'activité est pratiquée de façon inhabituelle et intense. Dans certains sports le matériel et la technique peuvent favoriser cette tendinite.

            Cette tendinite provoque une douleur sur l'extérieur du coude lors des activités sportives ou des activités de la vie quotidienne (servir à boire, verser avec une casserole).

    On sait maintenant que l'épicondylite n'est pas liée à une inflammation comme on le croyait jusqu'à il y a peu, mais à une lésion même du tendon qui perd ses qualités de résistance et d'élasticité. Ceci est dû à des micro-lésions des fibres du tendon qui peuvent aller jusqu'à la rupture partielle.

    Le traitement est varié et dépend de chaque individu, de l'importance de la tendinite et du sport concerné. De nombreux traitements classiques sont disponibles malheureusement avec des résultats décevants comme les pommades anti-inflammatoires, la physiothérapie (Ultra-Sons, ionisation...) ou les étirements. Les massages transverses profonds sont un traitement classique de l'épicondylite. Actuellement, 2 traitements découlent des nouvelles connaissances scientifiques. Il s'agit des ondes de chocs et du protocole de Stanish ou ses équilvalents. Ces 2 traitements ont pour objectif de faire cicatriser le tendon en induisant une nouvelle synthèse des fibres tendineuses. Le traitement par ondes de chocs consiste à envoyer des ondes de chocs dans le tendon et les programmes type Stanish à faire contracter les muscles épicondyliens tout en l'étirant par des contractions excentriques (voir fiche Stanish).  Les anti-inflammatoires-non-stéroïdiens par voie orale se contentent de diminuer l'inflammation en cas de crise aiguë. Les infiltrations restent un bon traitement de l'épicondylite à condition d'être réalisées de façon parfaite.

            Une fois l'épicondylite guérie, un certain nombre de précautions sont à prendre afin d'éviter une récidive :

·       La reprise de toutes activités se fera de façon progressive en particulier s'il s'agit d'activités avec préhension d'objets ou d'outils, surtout s'ils sont lourds ou s'ils nécessitent des mouvements du poignet ou des doigts (cisailles, tricots). Il faut par exemple, éviter une séance de taille de haie durant plusieurs heures et d'un seul tenant alors que l'on n'y est pas habitué.

·       Pour les activités sportives, durant l'évolution de l'épicondylite, le footing, la natation, le vélo peuvent être continués sans problème. Tous les sports impliquant une préhension (en particulier les sports de raquettes : le tennis ou le squash) doivent être arrêtés. La reprise là encore se fera de façon très progressive.

·       Après toutes activités nécessitant un effort au niveau des muscles épicondyliens, il est nécessaire d'effectuer quelques mouvements d'étirements qui sont décrits dans le chapitre auto-rééducation.

 Conseils aux joueurs de tennis

            Très souvent, l'origine de l'épicondylite est liée à un matériel inadapté, usé ou à une mauvaise technique. Il convient donc :

            1) d'améliorer son geste technique, en particulier le revers lifté qui est le geste le plus dangereux pour les muscles épicondyliens.

            2) de vérifier, voire de changer, de matériels :

·       La raquette :

- Poids : préférer des raquettes légères, plutôt  équilibrées  vers le manche

- Préférer un moyen ou un grand tamis

·       La tension des cordages : plus la tension du cordage est élevée, plus le risque de blessures augmente                

·       L'état des balles : jouer avec des balles neuves et identique

mise à jour 08/08/2014


Pages complémentaires

       [auto-rééducation des épicondylites]








Accueil Qui sommes-nous ? Charte Qualité Contactez-nous
Avertissement : Tout diagnostic et traitement repose sur un examen clinique nécessitant la présence physique du patient. En conséquence, aucune consultation par l'internet ne pourra être donnée.

Ce site est un site indépendant qui ne bénéficie d'aucun financement extérieur.

Copyright © 2001 by Bertrand Rousseau. All rights reserved