banniere
Accueil                  Qui sommes-nous ?                 Charte Qualité                     Contactez-nous

 

Accueil
Qui sommes-nous ?
Charte Qualité
Contactez-nous

 
Anatomie
Tendinite

Capsulite Rétractile


Épicondylite


Entorse du genou
Quoi faire devant une entorse ?
Rupture du LCA

LCA opéré

Syndrome Rotulien
Gonarthrose

Cheville
Entorse de cheville

Prévention des entorses
Tendinite d'Achille

Rupture du Tendon d'Achille

Dos
Douleur de dos

Lombalgie Prévention 
Lombalgie Exercices

Dos & Grossesse
Hernie discale opérée

Muscles
Accident Musculaire

Traitement des Accidents Musculaires

Tennis-Leg

Divers

Conseils au Sportif

Accidents Sportifs

Gym & croissance

Appareillage

Ondes de choc

 


Accueil > Cheville > Entorse > Traitement

Entorse de cheville - Traitement

 Quels traitements ?

De nombreux moyens ont été utilisés pour soigner une entorse de cheville. Parmi ceux-ci, 3 moyens principaux existent : le traitement orthopédique, chirurgical et fonctionnel

1) le traitement orthopédique

Calqué sur le traitement d'un fracture, il consiste à immobiliser l'articulation atteinte pour favoriser la cicatrisation du ligament. Cette immobilisation s'effectue grâce à un appareil rigide (en plâtre ou en résine de synthèse) partant sous le genou et se terminant en arrière des orteils. Dans les entorses de cheville, il n'y a aucune raison pour interdire l'appui et la marche. Le plâtre est laissé, en général, 3 semaines. Il faut savoir que la cicatrisation d'un ligament demande 6 semaines. Si on veut être logique, il faudrait maintenir l'immobilisation 6 semaines.

Le plâtre, s'il est toujours toujours largement employé présente de nombreux inconvénients :

  • Il favorise certes la cicatrisation du ligament mais de façon exubérante  source de douleur traînante
  • Il favorise, du fait du blocage de l'articulation,  les raideurs de cheville qui peuvent nécessiter une rééducation prolongée.
  • Il favorise la formation de caillot dans les veines de la jambe que l'on appelle phlébite qui peut elle-même se compliquer d'embolie pulmonaire, complication grave voir mortelle. Pour cette raison, une prévention par des piqûres d'anticoagulant pendant toute la durée du traitement est nécessaire.
  • Il favorise la survenue d'algodystrophie, complication douloureuse avec gonflement de la cheville et du pied pouvant persister de nombreux et laisser des séquelles invalidantes (douleur, raideur...).

Le traitement orthopédique implique, pour les patients qui travaillent,  un arrêt de travail de 1 mois à 1,5 mois.

2) Le traitement chirurgical

Traitement le plus satisfaisant d'un point de vue théorique puisqu'il est le seul à réparer la lésion ligamentaire. Mais il nécessite une intervention chirurgicale avec ses risques anesthésiques, infectieux... L'intervention est suivie d'une immobilisation par un plâtre pendant 6 semaines.

La lourdeur de ce traitement rend son application impossible pour l'ensemble des entorses de cheville. Il est réservé aux entorses très graves chez le sujet très sportif.

3) Le traitement fonctionnel

Le traitement fonctionnel consiste à rétablir la fonction de la cheville et du membre inférieur le plus rapidement possible tout en protégeant la cicatrisation du ligament et respectant la douleur.

Ce traitement découle des données scientifiques récentes sur la cicatrisation des ligaments et sur le résultat des études cliniques comparant les différents traitements.

  • Données scientifiques :

Les expérimentations scientifiques sur la cicatrisation des ligament ont bien montré que pour bien cicatriser un ligament doit être soumis à des forces de traction. Ceci permet au ligament de retrouver une structure et une fonction normales. En pratique, ceci est réalisé en laissant bouger librement l'articulation dans le sens physiologique (flexion - extension) et empêchant les mouvements de latéralité. Ces mêmes études ont montré que l'immobilisation entraîne une cicatrisation anarchique, exubérante et ainsi non fonctionnelle.

  • Données cliniques :

De nombreuses études cliniques, comparant le résultats des différents traitements, orthopédiques, chirurgicaux et fonctionnels, ont montré que le traitement chirurgical permettait la meilleure stabilisation de la cheville. Le traitement fonctionnel, quant à lui,  donne des résultats aussi bon que le traitement chirurgical et surtout plus rapide et bien meilleur que le traitement orthopédique, en terme de récupération fonctionnelle (reprise de la marche, de la course, du sport et du travail) et de séquelle douloureuses.

Lire la suite...

 

 Le strapping ?

Le strapping est un moyen classique utilisé dans les entorses. Il consiste à réaliser grâce à des bandes collantes un montage qui permet de de protéger le ligament atteint tout en maintenant la mobilité de la cheville (même principe que les orthèses semi-rigides).

Il était, il y a 15 ans, la seule alternative au plâtre et s'inscrivait dans le traitement fonctionnel avant l'apparition des orthèses.

Cependant, il présente un certain nombre d'inconvénients :

  • Pour être efficace, il doit être parfaitement réalisé par une personne compétente.
  • Son efficacité est limitée dans la durée (de quelques heures à quelques jours suivant l'activité) obligeant à des changements fréquents de strapping.
  • Les bandes collantes entraînent souvent des réactions d'intolérance cutanée
  • N'étant pas amovible (comme le plâtre), prendre une douche devient vite un exercice périlleux !

Actuellement, avec l'utilisation des orthèse semi-rigides, la place du strapping a beaucoup diminué dans les entorses fraîches. Il lui reste une place mais plutôt en prévention des récidives à la reprise du sport.

 

 Le traitement proprioceptif

Après cicatrisation du ligament, il est nécessaire d'effectuer une rééducation proprioceptive. Cette rééducation consiste à redonner une stabilité active de la cheville pour éviter une nouvelle entorse.

En effet, au cours de l'entorse, les mécanismes qui assurent la stabilisation de la cheville et du pied ont souffert rendant la cheville fragile. Il est donc nécessaire de réentraîner la cheville par des exercices d'équilibre (voir traitement fonctionnel)

.

 Quels traitements utiliser ?

Du fait de ses bases scientifiques et des résultats cliniques satisfaisants, le traitement fonctionnel est maintenant utilisé par toutes les équipes spécialisées en traumatologie du sport pour soigner la grande majorité des entorses de cheville. Mais ce traitement est indiqué également chez les non-sportifs.

En pratique :

  • Entorse bénigne : le ligament est juste distendu, la guérison est la règle en quelques jours. Un simple repos sportif et un traitement local à base de glaçage est suffisant. Un traitement anti-inflammatoire local peut y être associé.
  • Entorse de gravité moyenne, "l'entorse classique" : un traitement fonctionnel est mis en place
  • Entorse très grave avec rupture de tout le ligament : chirurgie chez le sportif de haut-niveau, traitement fonctionnel sinon.

mise à jour 25/03/2012


Pages complémentaires : 
[Entorse de Cheville - Explications] [Traitement fonctionnel] [Exercices à domicile] [Prévention des entorses de cheville]

 



Accueil Qui sommes-nous ? Charte Qualité Contactez-nous
Avertissement : Tout diagnostic et traitement repose sur un examen clinique nécessitant la présence physique du patient. En conséquence, aucune consultation par l'internet ne pourra être donnée.

Ce site est un site indépendant qui ne bénéficie d'aucun financement extérieur.

Copyright © 2001 by Bertrand Rousseau. All rights reserved